- VEUILLEZ PRENDRE CONNAISSANCE DES INFORMATIONS SUIVANTES -

- Communication du proviseur aux familles

 

AccueilActualités › Evénements
AFFICHER TOUS LES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE
Projet Danse     
CAV : L'INTRUS     
Forum post-bac     
DN MADE     
Elections du CVL     
Bourse aux livres     
Forme esquisse     
Toiles à l'ouest     
RobotFesta STI2D     
  

     La classe de BTS A-M 1 (Assistant-Manager première année) du lycée participe au célèbre concours du prix Goncourt des lycéens cette année. Accompagnés par leur professeur de français, Mme Caroff-Urfer, ils ont pu découvrir la nouvelle sélection cette semaine : 

- Nos richesses de Kaouther Adimi (Seuil)
- Taba-Taba de Patrick Deville (Seuil)
- Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable (Gallimard)
- Un loup pour l'homme de Brigitte Giraud (Flammarion)
- La disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez (Grasset)
- Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel (Gallimard)
- La serpe de Philippe Jaenada (Julliard)
- Nos vies de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel)
- Bakhita de Véronique Olmi (Albin Michel)
- Niels d'Alexis Ragougneau (Viviane Hamy)
- Trois jours chez ma tante de Yves Ravey (Minuit)
- Summer de Monica Sabolo (J-C. Lattès)
- Les rêveuses de Frédéric Verger (Gallimard)
- L'ordre du jour d'Eric Vuillard (Actes Sud)
- L'art de perdre d'Alice Zeniter (Flammarion)​

 

     Pourquoi inscrire des étudiants en BTS à ce concours ? Parce que c'est une opportunité d'apprentissage exceptionnelle, explique Mme Caroff :

     Pour la première fois en près de 20 ans de carrière comme professeur de français, j'ai la joie de participer aux Goncourt des lycéens. 
     La joie car il s'agit d'une opération fantastique qui met la lecture, la littérature contemporaine et nos élèves, au cœur d'un événement culturel et pédagogique exaltant. Un bouillonnement de toutes les énergies et de tous les désirs, emportant dans un même dynamisme élèves, enseignants, institutions scolaires et culturelles, partenaires libraires et écrivains.
     La joie aussi car, après avoir consacré dix années de ma vie à la recherche universitaire et à la lecture presque exclusive de textes rédigés aux XVIe et XVIIe siècles, je m'apprête à plonger dans le grand bain houleux, et presque complètement inconnu pour moi, de la littérature immédiatement contemporaine.
     La joie enfin car, grâce notamment au soutien de l'équipe de direction du Lycée Bréquigny,de l'association Bruit de Lire et de la DAAC du Rectorat de Rennes, je m'engage dans ce projet avec une classe de BTS Assistant de Manager.
Ce type de classe est composé d’environ un tiers d’élèves issus de bacs professionnels, un tiers de bacs technologiques, et un tiers de bacs généraux ou d’étudiants en réorientation. Nous accueillons en outre, et c’est une spécificité forte du lycée Bréquigny, un certain nombre d’élèves hors métropole, pour lesquels l’arrivée en France, et l’acculturation que cela demande, constituent à la fois une opportunité importante et une difficulté très forte.
     Participer au Prix Goncourt des Lycéens constitue, j’en ai la conviction, une chance exceptionnelle pour un groupe aussi hétérogène. Celle de vivre une expérience exaltante, à même de favoriser la cohésion autour d’un projet stimulant. Celle de constater que, malgré nos différences culturelles, nous sommes unis par la pratique commune de la langue française ; pratique dont le prix Goncourt nous montre de quelle richesse et de quelle diversité elle se nourrit. Celle aussi de se sentir valorisés car impliqués dans une démarche exigeante, et partie prenante d’un concours prestigieux.
     Évidemment, c'est un challenge que de participer à un tel concours avec des élèves réputés non lecteurs, et engagés déjà dans des démarches tournées vers la professionnalisation. Néanmoins, lire des romans contemporains, rendre compte de sa lecture, argumenter pour défendre son point de vue, se tenir informé de l’actualité littéraire et des débats qu’elle peut susciter, et par elle s’intéresser au monde qui nous entoure, toutes ces compétences sont au cœur d’une démarche qui fait appel à l’intelligence de nos élèves, et dans laquelle je suis très heureuse de pouvoir m’engager avec eux.

 

Souhaitons à nos étudiants, et à leur professeur, une lecture aussi stimulante qu'enrichissante !

 

‹‹ article précédent   article suivant ››