Classes coopératives

Classes Coopératives

CLASSES COOPÉRATIVES
DU LYCÉE BRÉQUIGNY

 

 

 

 

 

Le Lycée Bréquigny, depuis la rentrée 2015, accueille certains de ses élèves, volontaires, dans des classes appelées Classes Coopératives, en pédagogies alternatives.

Les Classes Coopératives sont un dispositif pédagogique, et non une filière à part entière (ce n'est pas un motif à dérogation). Elles résultent d'un choix pédagogique d'enseignants, en accord avec le proviseur et l'Inspection. Ces classes concernent avant tout le niveau de Seconde (une à deux classes de Seconde font chaque année partie du dispositif des Classes Coopératives). Ponctuellement, certaines années, en fonction des effectifs et des souhaits conjoints de certains élèves, les Classes Coopératives peuvent également concerner des classes de Première et/ou de Terminale.

Lors de l'inscription en Seconde, les futurs élèves et les familles, s'ils sont intéressés, remplissent un mini-dossier « Classes Coopératives », joint au dossier d'inscription Seconde. L'élève est invité à lire ce dossier, à se présenter rapidement, à remplir un petit questionnaire, documents qui seront lus ensuite par les enseignants du dispositif. L'objectif est, non pas de « sélectionner », mais d'opérer un recrutement en interne ; de faire en sorte que des élèves volontaires puissent se sentir bien dans cette classe, avec ce type de fonctionnement, que le dispositif leur convienne au mieux.

Les Classes Coopératives ne sont pas des classes de remédiation, mais des classes où enseignants et élèves peuvent travailler différemment, dans un but commun : la réussite de tous les élèves.

 

Nos objectifs :

  • Le développement de l'autonomie de l'élève, pour

  • l'acquisition des compétences et savoirs du lycée dans le respect des programmes officiels,

  • ainsi que l'épanouissement des élèves (prendre plaisir à étudier),

  • en vue d'une préparation au Baccalauréat et à la poursuite d'études, un travail sur l'orientation

     

Nos principes :

  • impliquer les élèves dans leurs apprentissages en les guidant vers des choix responsables et ambitieux.

  • donner du sens aux apprentissages en permettant de tâtonner et d'expérimenter.

  • travailler le plus possible différemment, sur :

    • des temps individuels ;

    • des temps de groupe ;

    • des temps collectifs ;

  • suivre une progression différenciée, construire son parcours de réussite.

 

 

LES PÉDAGOGIES ALTERNATIVES
QUE NOUS PROPOSONS EN CLASSE DE SECONDE
DANS LE DISPOSITIF DES « CLASSES COOPÉRATIVES »

Notre objectif principal est de mettre le travail, en tant qu'épanouissement, accomplissement de soi, au centre de la classe.

Notre souhait est que les élèves ne soient pas seulement confrontés de manière passive à un savoir mais qu'ils deviennent davantage acteurs, voire auteurs de leurs propres apprentissages, dans un climat apaisé d'échange et de respect, et dans un cadre exigeant.

Tout ce que l'élève met en œuvre est structuré et suivi par les enseignants (de la discipline ou non) à travers un suivi régulier des enseignants.

L'échange de savoirs entre les élèves est développé, permettant de mettre en avant et de développer leur expertise. La classe devient un milieu coopératif, de mutualisation, avec des interactions favorisées par l'enseignant. Il s'agit de rendre les savoirs authentiques et nécessaires. Les élèves sont placés dans une position « d'autorisation » (« s'autoriser à » et « être auteur »).

Un objectif est d'apprendre aux élèves à « parler scientifique », « parler sciences économiques », « parler littérature », « parler espagnol et anglais », « parler histoire, géographie » etc., ce qui participe à l'appropriation d'un savoir réel et authentique. Les élèves se retrouvent dans une démarche de recherche qui les prépare à l'autonomie attendue en Première, en Terminale et dans l'enseignement supérieur ou dans une future activité professionnelle.

Dans ce cadre, l'élève élabore son savoir en se confrontant à des objets d'études qu'il peut choisir suivant les matières et les moments (tâtonnement expérimental). Il élabore son parcours dans les savoirs, avec l'aide des enseignants, afin d'atteindre le niveau requis pour la Première, qu'elle soit générale ou technologique.

L'élève peut avoir à sa disposition une grille de repères des savoirs, des outils de suivi. Il peut envisager de travailler sur des projets transdisciplinaires plus longs, mêlant les savoirs de plusieurs matières (journal, exposition, voyages, spectacles ...).

Les évaluations des élèves, chiffrées ou non, sont régulières, à travers des compétences et des savoirs repérés dans chaque discipline.

Une régulation régulière est mise en œuvre sous la forme d'un « conseil des élèves », pour permettre de faire le point sur l'évolution des travaux et permettre l'émergence de la parole de l'élève.

Les enseignants se concertent également très régulièrement, pour faire le point sur l'évolution des élèves et l'évolution de la classe, ainsi que pour confronter leurs expériences pédagogiques. Ils suivent de cette manière, collégialement, la construction du projet d'orientation de l'élève.

Les enseignants du dispositif des « classes coopératives » se sont formés, depuis plusieurs années, à des pédagogies alternatives (Freinet, Montessori, classe inversée, classe accompagnée, etc.). Ils sont en contact avec leurs Inspecteurs, avec des universitaires, des collègues d'autres établissements en France. Leurs pratiques s'appuient sur un cadre théorique fort, décliné dans des principes éthiques.


 

Pour contacter les enseignants des classes coopératives, vous pouvez écrire à l'adresse suivante :

classes.cooperatives@gmail.com


 

Par SJosse
févr.
20