- VEUILLEZ PRENDRE CONNAISSANCE DES INFORMATIONS SUIVANTES -

- Communication du proviseur aux familles

 

AccueilActualités › Evénements
AFFICHER TOUS LES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE
Projet Danse     
CAV : L'INTRUS     
Forum post-bac     
DN MADE     
Elections du CVL     
Bourse aux livres     
Forme esquisse     
Toiles à l'ouest     
RobotFesta STI2D     
  

Jeudi 14 novembre, à l'invitation de Mme Beuron (Danse) et avec la participation du Triangle, un artiste plasticien allemand, Félix Rodewaldt (de Munich), est venu initier les élèves à sa pratique artistique : le 'tape art'. Invité l'an dernier au festival Agitato, en tant que scénographe, il avait aussi "revisité" une fontaine publique à l'aide de bandes adhésives de couleur.

Pendant un échange, en fin de journée, l'artiste a pu expliquer en quoi consiste sa pratique. Le tape art s'inspire, raconte-t-il, des travaux de Buren ou même de Mondrian, qui sont en quelque sorte des précurseurs. C'est un art accessible, qui rend possibles les interactions entre l'oeuvre et le public. In situ, le tape art s'insinue en effet dans les lieux de la vie quotidienne, qu'il invite à voir sous un angle nouveau, avec un regard neuf. L'artiste est ainsi souvent employé par des institutions ou même des entreprises qui l'invitent à investir des espaces publics ou des lieux de production et de travail.

Dérivé du street art, qui est parfois invasif voire illégal, le tape art, fait remarquer Valérie Sibiril (Arts appliqués) a aussi l'avantage d'être non permanent et ainsi de ne pas dégrader les espaces publics. De toutes manières, ajoute Félix Rodewaldt, l'artiste ne travaille qu'avec l'autorisation des institutions.

Vous pouvez découvrir, dans la galerie ci-dessous, la manière dont l'artiste a revu le couloir d'entrée du bâtiment D.

 



‹‹ article précédent   article suivant ››